Authentification

Partager

Page Facebook

Historique

 C'est en 1963 que, lors d'une discussion de café, est née l'idée de cacher des oeufs le dimanche de Pâques.

Le docteur Cerclet, maire de la commune à l'époque, était au café en train de se faire couper les cheveux, le coiffeur y tenait en effet une permanence pour couper les cheveux des messieurs qui le désiraient. Il s'engage alors une discussion entre Joe Bastion, président du comité d'initiative, le maire et Philippe Coquard.

Ils se demandent comment faire venir les lyonnais à Montrottier, car leur commune semble avoir de beaux atouts touristiques: un village qui leur paraît pittoresque, une nature riante avec des ruisseaux regorgeant de truites et d'écrevisses, une commune où l'on peut trouver des saucissons et des jambons excellents, car l'air sec leur convient bien et surtout des fraises aussi célèbre que les cerises de Bessenay.

Ils ont alors l'idée de demander aux agriculteurs des oeufs qu'ils cacheront par six dans de petites cagettes; on y trouvera aussi des bons pour un apéritif au restaurant du coin, un fromage à récupérer dans telle ou telle ferme ou même un bon pour une permanente chez un bon coiffeur lyonnais...

360 oeufs sont alors donnés par les agriculteurs pour la première fête des oeufs. Ils sont alors cachés en petites cagettes dans les talus de la campagne environnante ou dans les ruelles du bourg. Comment les trouver? Grâce à des panneaux indicateurs, portant le dessin d'un poussin et une devinette comme pour un jeu de piste. C'est un succès, lors de la première fête des oeufs, plus de 3000 visiteurs vinrent à Montrottier.

Depuis, la fête n'a fait que grossir, par son nombre de visiteurs, par ses animations de plus en plus variées et surtout par son nombre d'oeufs, passant de 360 à plus de 30000 !

Depuis 1963, le but de la fête n'a pas changé: Faire venir les familles à Montrottier pour passer un dimanche de Pâques pas comme les autres, prendre le bon air de la campagne et découvrir un village pittoresque:

La commune de Montrottier est très vaste, avec 2400 hectares et deux villages (Montrottier et Albigny).

A Montrottier, vous pourrez découvrir le vieux bourg avec son portail ogival, ancienne entrée du château, ses halles transformées en salle des fêtes datant de Louis XIV, la place de la basse cour, avec ses maisons pittoresques adossées aux anciens remparts du château, la place de la dîme où jadis on venait payer au clergé l'impôt du même nom, l'église dont la partie centrale date du XVeme siècle...

A 500m du village, au hameau Saint-Martin, vous pourrez découvrir une chapelle, inscrite à l'inventaire des monuments historiques, ancienne église paroissiale dont les parties les plus anciennes datent du XIIeme siècle...

Et bien plus encore si vous prenez le temps de vous promener...

Back to Top